Veeam ONE v7 : Règles de Licensing et Editions

639

Depuis quelques années déjà, nous entendons dire que la virtualisation permet aux organisations de réduire leurs coûts de gestion d’infrastructure; et facilite le déploiement de modèles de services flexibles adaptés aux nouveaux challenges de l’IT et de leurs activités commerciales. Alors que l’un des arguments clés de son adoption était de réduire la propagation de serveurs physiques sous-exploités, la virtualisation entraîna la propagation de serveurs virtuels dont les ressources matérielles physiques sont sur-exploitées.

L’arrivée à maturité de la virtualisation des serveurs accroit la nécessité d’une gestion et d’une protection efficaces des environnements virtuels afin de permettre aux organisations de profiter de tous les avantages potentiels qu’ils permettent, qu’ils soient financiers, techniques ou procéduraux.

Aujourd’hui, les changements se produisent souvent et rapidement dans des environnements virtuels en croissance, et des outils fiables sont nécessaires pour identifier les machines virtuelles non protégées et/ou pour alerter les administrateurs de l’approche des seuils de capacité des ressources disponibles. Sans une vue globale de leurs ressources et de leur infrastructure, ces derniers auront du mal à contrôler leur environnement virtuel et à entreprendre les actions correctives nécessaires pour assurer un niveau de service de haut niveau. Sans outils de supervision, il y aura donc de grande chance qu’une inefficacité opérationnelle s’installe, résultant ainsi à une perte de temps et d’argent…

C’est dans le but de répondre à ces besoins de supervision que Veeam développa Veeam ONE. Ce produit offre une visibilité claire et rapide de l’infrastructure des organisations qui ont ainsi que des fonctionnalités permettant d’assurer la protection, la performance et la disponibilité de leurs environnements virtualisés dans son ensemble.

V_ONE_Architecture

En quelques lignes, Veeam ONE permet :

  • l’intégration à Veeam Backup & Replication;
  • la supervision et l’envoi d’alertes en temps réel 24h/7jr ;
  • la génération de rapports automatisés et à la demande ;
  • la gestion planifiée des ressources (capacity planning).

Avant de poursuivre sur le licensing, il est nécessaire de prendre connaissance des termes  « Socket ou socket de CPU », « Machine virtuelle (VM) » et « Serveur géré » pour comprendre les règles de licensing liées à Veeam Backup & Replication :

  • Socket ou socket de CPU désigne un connecteur physique entre un microprocesseur et une carte de circuit imprimé sur un serveur physique, plus simplement le nombre de sockets est égal au nombre de processeurs.
  • Machine virtuelle (VM) désigne un environnement d’exploitation (qui peut ou non inclure un système d’exploitation) au sein d’un hyperviseur (Hyper-V, vSphere, etc.) pouvant contenir des disques, des processeurs, de la mémoire, des ressources de réseau et d’autres ressources virtuelles et simule un dispositif d’ordinateur physique en reproduisant, exécutant et/ou remplissant les fonctions d’un tel dispositif.
  • Serveur géré désigne un serveur physique qui contient des hôtes ou des machines virtuelles gérés par les produits logiciels de Veeam.

Comme toutes les solutions Veeam Software, les licences de logiciels de Veeam ONE utilisent deux notions universelles :

  • Le nombre de « Socket ou socket de CPU » sur le « Serveur géré ». La méthode d’autorisation par défaut pour les produits Veeam est au nombre de sockets présents sur des serveurs (hôtes) gérés. Une licence est nécessaire pour chaque socket de la carte mère occupé tel qu’il est rapporté par l’API de l’hyperviseur
  • Le nombre de « Machines virtuelles (VM) » gérées. Cette méthode est réservé aux membres du programme de ventes Veeam Cloud Provider qui proposent les licences des produits Veeam Software sous forme de services (ex : OVH, iKoula)

Veeam résonne également en tant que « Machines virtuelles (VM) » protégées, c’est à dire que si l’on prévoit un « Serveur géré » (hôte) de secours uniquement pour les tâches de réplication et de migration dans le cadre d’un plan de reprise d’activité, celui-ci n’aura pas besoin d’être licencié. Attention ! Veeam Backup & Replication ne prends pas en charge les versions gratuites de VMware vSphere.

Cependant, ce n’est pas le cas des autres éditeurs donc il faudra faire attention d’être toujours en conformité avec les licensing des éditeurs tiers concernés par le plan de reprise d’activité. Par exemple, chez Microsoft, seule la Software Assurance (SA) des produits de la famille « Serveur » permet de réutiliser les licences sur un hôte dédié comme le fait Veeam. Ce droit étendu qui est l’un des avantages de la SA s’appelle « Cold Backup ».

En ce qui concerne les éditions de Veeam ONE v7 et des suites Veeam Backup Essentials ainsi que Veeam Backup Management Suite, il en existe seulement 2 qui sont la Free Edition (Version Gratuite) et la Full Edition (Version Complète). Veeam ONE est apparu en 2011 suite à la reconversion de Veeam Monitor Plus et lorsque Veeam Software a fusionné plusieurs de ces produits de supervision appelés Veeam Monitor, Reporter et Business View.

Pour finir, Veeam Software propose Veeam ONE et ses suites sous différents modes d’acquisition à savoir :

  • Licence perpétuelle
  • Location pour hébergement (sauf Veeam Backup Essentials)

Pour plus d’informations, consulter la page du Guide Licensing « Les Programmes de Ventes de licences Veeam »

Veeam ONE v7 existe en 2 éditions, à savoir « Free Edition » et « Full Edition ». La différence entre ses deux éditions est fonctionnelle :

V_ONE_Focus Editions Free+Full

Aucune de ces éditions n’impose de restriction quant au nombre d’hôtes, de serveurs d’administration ou de clusters de basculement que vous pouvez superviser et sur lesquels vous pouvez générer des rapports. De plus, passer à la version complète de Veeam ONE est aussi simple qu’installer une clé de licence.

Le produit Veeam ONE v7 peut s’acquérir soit seul, soit au travers de deux suites, tout comme Veeam Backup & Replication v7. La Full Edition de Veeam ONE ainsi que les suites Veeam Backup Essentials et Veeam Backup Management Suite, permettent aux organisations de bénéficier de toutes les fonctionnalités proposées dans Veeam ONE :

V_ONE_Focus Pdts+Bundle

En ce qui concerne le prix du produit et des suites, il n’y a aucune différence entre les références pour Microsoft Hyper-V et VMware vSphere. Il est donc possible d’échanger gratuitement les licences entre hyperviseurs au grès des déploiements ou migrations oupour toute combinaison d’hyperviseurs dans un environnement physique de « Serveur géré » à partir du moment où l’organisation est sous support actif.

Pour connaître les spécificités des suites Veeam Backup Essentials et Veeam Backup Management Suite, merci de consulter l’article « Veeam Backup & Replication v7 : Règles de Licensing et Edition »

Peut-on rétrograder et/ou mettre à niveau les versions ?

Une organisation pourra rétrograder (downgrade) ou mettre à jour (upgrade) ses licences Veeam ONE en respectant les chemins suivants :

V_ONE_Upgrade Downgrade

Peut-on mettre à niveau les éditions antérieures ?

Les organisations qui souhaitent mettre à jour leurs produits Veeam Monitor ou Veeam Reporter sont éligibles à la mise à jour gratuite vers Veeam ONE seulement si leur maintenance est toujours valable.

Pour celles qui ont seulement Veeam Monitor ou Veeam Reporter, elles pourront aller sur le Portail de licences Veeam pour obtenir leur nouvelle clé de licence unique pour Veeam ONE. La clé de licence sera délivrée pour le même nombre de sockets que leur produit actuel.

En ce qui concerne celles qui ont acquis Veeam Monitor et Veeam Reporter séparément, elles pourront migrer automatiquement vers Veeam ONE et seront informées de leurs possibilités de mise à jour lors de leur prochaine notofication de renouvellement. Une nouvelle clé de licence unique devra être générée lors de l’installation de Veeam ONE v7. Cependant, qu’elles choisissent de réaliser la mise à jour, ou non, elles devront dans tous les cas s’acquitter du coût de la maintenance de Veeam ONE lors de leur prochain renouvellement.

En règle générale, les organisations qui avaient des licences de Veeam Monitor et Veeam Reporter dans le même environnement pourront obtenir des licences supplémentaires afin de mettre à niveau leur infrastructure vers Veeam ONE pour le produit ayant le minimum de licences nécessaires. Par exemple, si l’une d’elles a acheté 15 licences de Veeam Monitor et 5 licences de Veeam Reporter pour son infrastructure virtuelle, elle sera éligible à 15 licences de Veeam ONE seulement.

Par contre, pour celles ayant des environnements mixtes, elles sont autorisées à mettre à niveau le nombre approprié de licences Veeam ONE pour couvrir leurs besoins. Par exemple, si l’une d’elles a acheté 15 licences de Veeam Monitor pour gérer son environnement de test et 5 licences de Veeam Reporter pour gérer son environnement de production, elle sera éligible à un total de 20 licences de Veeam ONE (15 pour celui de test et 5 pour celui de la production). Cependant, elle devra acquérir des licences supplémentaires auprès de son fournisseur habituel.

En Conclusion

Virtualiser ses environnements pour réduire les coûts, simplifier les déploiements et éviter la prolifération de serveurs physiques sous-exploités c’est possible ! Seulement si vous utilisez une solution de supervision permettant de mettre en place des reportings efficaces et simples, disponible en temps réel et à la demande pour préparer vos projets, vérifier l’usage de vos ressources disponibles avant d’en acquérir de nouvelles et analyser vos retours sur investissement.

Facile à installer et à utiliser, comme tous les produits de Veeam Software, Veeam ONE offre la visibilité et les fonctionnalités nécessaires pour assurer la protection, la performance et la disponibilité de votre environnement virtualisé dans son ensemble. Il permet également d’obtenir une vision technique et une vision fonctionnelle de votre infrastructure virtuelle et de la supervisez en générant des rapports sur des groupes d’hôtes, des clusters, des machines virtuelles et des datastores dynamiquement construits et classés par unité fonctionnelle, par emplacement géographique, par service, par niveau de service, par type de serveur ou tout autre critère à votre convenance.

Il est possible d’acquérir Veeam ONE séparément ou dans le cadre de suites offrant tous les avantages et toutes les fonctionnalités de Veeam Backup & Replication : Veeam Backup Essentials et Veeam Backup Management Suite. Bien que Veeam ONE s’intègre complétement à Veeam Backup & Replication, il peut également être utilisé seul avec Hyper-V et vSphere. Ce qui fait de cette solution, l’une des plus abordables et complète du marché.

Veeam ONE est offert dans la suite Veeam Backup Essentials permettant aux TPE qui ne sont pas encore cliente de Veeam d’obtenir un outil performant pour répondre aux challenges liés à la supervision et l’optimisation de l’infrastructure virtuelle. Veeam ONE est également disponible en Free Edition téléchargeable sur le site de Veeam qui l’annonce comme étant « Gratuit pour toujours, avec un nombre illimité de VMs ! »

Pour les utilisateurs des anciens produits Veeam Reporter, Veeam Business View, Veeam Monitor et Veeam Monitor Plus, il est conseillé de vérifier l’éligibilité de vos mises à niveau vers Veeam ONE au travers du portail de licences Veeam ou contacter le service de licence de Veeam (licensing@veeam.com) qui pourra vérifier ce point avec vous à partir du nom de domaine de votre organisation.

Disponible dans l'iVstore !

Cet article, ainsi que tous ceux du Guide Licensing, sont disponibles en téléchargement dans l’iVstore ! iVstore_V1

Pour y accéder, cliquer sur iVstore – iVee

Vers la technique et au delà !

Découvrez les ressources techniques de l’iVlibrary !

iVlibrary est proposée en partenariat avec ENI Editions et contient tous leurs livres numériques ainsi que leurs vidéos thématiques.

iVLibrary_V1-01

Pour y accéder, cliquer sur iVlibrary