Descriptif Technique de Windows Server 2012

690

Windows Server 2012/2012R2 est au cœur de la vision Microsoft Cloud OS, il apporte l’expérience de Microsoft pour fournir aux infrastructures des services de Cloud à l’échelle mondiale avec de nouvelles fonctionnalités et améliorations en termes de virtualisation, gestion, stockage, miseen réseau, infrastructure de bureau virtuel, protection des accès et des informations, Web et plateforme d’applications, etc…

Grâce à cette dernière version, Microsoft se positionne comme un véritable challenger face à VMware vSphere sur la virtualisation mais propose également un produit exemplaire en terme de scenarii de déploiement.

Complété par des solutions comme Microsoft Office 365, Windows Azure ou encore System Center 2012R2, l’OS Windows Server devient une arme redoutable pour les organisations en quête d’innovation et de performances applicatives.

Windows Server 2012/2012R2, a connu une évolution technique importante mais également licensing. L’une des nouveautés est le nombre d’éditions de Windows Server qui se réduit à 4.

WS12_les 4 editions

En effet, les éditions Windows Server 2008R2 Enterprise, Web et HPC Suite sont retirées. Le licensing et les éditions se sont simplifiés mais encore faut-il pouvoir les positionner correctement dans vos projets. Dans cette page, il sera évoqué les règles de licensing des éditions « Standard » et « Datacenter » de Windows Server 2012R2. Pour en savoir plus sur les évolutions licensing, veuillez consulter l’article Windows Server 2012/2012R2 : Règles de Licensing et Editions.

D’un point de vue technique, l’organisation qui fera le choix d’utiliser les solutions Microsoft dans son projet de transformation numérique, ou lors de la migration de Windows Server 2003R2 dont la fin de support est programmée le 14 Juillet 2015, devra connaître les solutions techniques suivantes :

  • Windows Server 2012,
  • Windows Server 2012R2,
  • Hyper-V v3,
  • Microsoft System Center 2012
  • Microsoft System Center 2012R2,
  • Microsoft Azure.

Descriptif technique de Windows Server 2012

Windows Server 2012 est une plateforme complète qui a été enrichie rapidement par Microsoft afin de répondre à de nombreux scenarii critiques pour les organisations devant faire face aux nouveaux challenges de l’informatique et souhaitant utiliser des services Cloud pour réduire leurs coûts, sans réduire leur capacité d’innovation.

De nombreuses nouveautés sont apparues dans la version 2012 dont les plus notables sont :

Nouveautés des services de certificats Active Directory (AD CS)
Les services AD CS dans Windows Server 2012 présentent plusieurs nouvelles fonctionnalités et fonctions par rapport aux versions antérieures, et fournissent des services personnalisables pour l’émission et la gestion de certificats d’infrastructure à clé publique (PKI) qui sont utilisés dans les systèmes de sécurité logiciels employant des technologies de clé publique. Les services AD CS comprennent six services de rôle:

  • Autorité de certification
  • Inscription par le Web
  • Répondeur en ligne
  • Service d’inscription de périphériques réseau
  • Service Web Stratégie d’inscription de certificats
  • Service Web Inscription de certificats

Les nouvelles fonctionnalités des services AD CS sont:

  • Intégration au Gestionnaire de serveur
  • Fonctionnalités de gestion et de déploiement à partir de Windows PowerShell
  • Tous les services de rôle des services AD CS sont exécutés sur n’importe quelle version de Windows Server 2012
  • Tous les services de rôle des services AD CS peuvent être exécutés sur une installation minimale.
  • Prise en charge du renouvellement automatique des certificats pour les ordinateurs qui ne sont pas membres d’un domaine
  • Mise en application du renouvellement des certificats avec la même clé
  • Prise en charge des noms de domaines internationaux
  • Sécurité accrue activée par défaut sur le service de rôle Autorité de certification
  • Reconnaissance des sites AD DS pour les services AD CS et les clients PKI

Nouveautés dans Active Directory Domain Services (AD DS)
Les services de domaine Active Directory (AD DS) dans Windows Server 2012 incluent de nouvelles fonctionnalités qui simplifient et accélèrent le déploiement des contrôleurs de domaine, à la fois en local et dans le Cloud. Ils assouplissent l’audit et l’autorisation de l’accès aux fichiers, et facilitent l’exécution des tâches administratives, qu’elles soient en local ou à distance, par le biais d’une expérience utilisateur améliorée sur la gestion de scripts et un environnement graphique cohérent. Les améliorations apportées aux services AD DS dans Windows Server 2012 incluent:

  • Une virtualisation plus rapide par clonage et plus sécurisée au niveau des contrôleurs de domaine
  • Un déploiement simplifié à partir d’installation ou de mise à niveau
  • Une gestion simplifiée grâce à l’ajout de secteurs : Contrôle d’accès dynamique, Jonction de domaine hors connexion DirectAccess, Services AD FS (Active Directory Federation Services), Visionneuse de l’historique de Windows PowerShell, Interface utilisateur de la Corbeille Active Directory, Interface utilisateur de la stratégie de mot de passe affinée, Applets de commande Windows PowerShell de topologie et de réplication Active Directory, Activation basée sur Active Directory et les Comptes de service administrés de groupe
  • Des modifications sur la plateforme de services de domaine Active Directory : Revendications des services de domaine Active Directory dans les services fédérés Active Directory, Améliorations liées à l’ID relatif (RID), Création d’index différée et les Améliorations liées à Kerberos

Nouveautés des services AD RMS (Active Directory Rights Management Services)
Les services AD RMS sont le rôle serveur qui fournissent les outils de gestion et de développement qui s’appuient sur les technologies standards de sécurité du marché pour aider les organisations à créer des solutions fiables de protection des informations. Ces services, déjà présent dans la version 2008R2, ont été modifiés pour :

  • Qu’il ne soit plus nécessaire d’avoir des privilèges d’administrateur local sur tout ordinateur hébergeant une installation de SQL Server qui serait utilisée pour prendre en charge le stockage de données liées aux services AD RMS
  • Qu’il soit possible de déployer les services AD RMS sur des serveurs locaux et distans lors de l’utilisation du Gestionnaire de serveur et de Windows PowerShell. Pour ce dernier, les administrateurs devront utiliser les commandes fournies dans le nouveau module ServerManager pour Windows PowerShell

Nouveautés de BitLocker
BitLocker permet de chiffrer les disques durs sur les ordinateurs ainsi que les serveurs Windows afin d’assurer une protection accrue des données au sein du stockage et sur les lecteurs amovibles qui sont perdus ou volés. Les nouvelles fonctionnalités de BitLocker pour Windows 8 et Windows Server 2012 sont les suivantes :

  • Windows 8 peut être déployé de manière chiffrée pendant l’installation et préalablement à sa configuration
  • Désormais, il est possible de chiffrer l’espace disque selon deux méthodes: le chiffrement de l’espace disque utilisé uniquement et le chiffrement de volume complet. Le chiffrement de l’espace disque utilisé uniquement est une méthode de chiffrement beaucoup plus rapide, car seuls les blocs qui sont utilisés sur le volume ciblé sont chiffrés.
  • Un utilisateur standard peut désormais changer son mot de passe et/ou son code confidentiel BitLocker sur les volumes hébergeant le système d’exploitation, et sur les volumes de données, réduisant ainsi une surcharge de travail inutile au support technique interne.
  • Il est également possible de déverrouiller automatiquement un volume système BitLocker installé sur un réseau câblé prenant en charge Windows Server 2012 pendant le démarrage
  • Prise en charge des disques durs chiffrés par BitLocker pour Windows 8

Nouveautés de BranchCache
BranchCache dans Windows Server 2012/2012R2 et Windows 8 fournit d’importantes améliorations en matière de performances, de gestion simplifiée, d’extensibilité et de disponibilité. Il permet entre autre d’optimiser les ressources réseaux entre deux locations en permettant à un simple ordinateur, ou à un serveur, d’être utilisé en cache pour le téléchargement de données.

De nombreuses stratégies de groupe existent permettant de réduire les investissements en solution d’optimisation de flux et en switch réseau. Son déploiement est quasi-automatique et les données mises en cache sont maintenant chiffrées par défaut.

Nouveautés dans DHCP
Le protocole DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol) est une norme de l’IETF (Internet Engineering Task Force) conçue pour réduire la charge et la complexité d’administration de la configuration des hôtes sur un réseau TCP/IP, tel qu’un intranet privé. Les nouvelles fonctionnalités du serveur DHCP dans Windows Server 2012 sont :

  • Le basculement DHCP qui permet de disposer de deux serveurs DHCP pour servir les adresses IP et la configuration d’options pour le même sous-réseau ou la même étendue, et augmentant la disponibilité du réseau à l’instar d’un cluster
  • Les affectation fondées sur la stratégie qui permet à un serveur DHCP d’évaluer les demandes DHCP en fonction des stratégies définies
  • L’utilisation de PowerShell pour les opérations de configuration de serveur DHCP qui permet d’utiliser des applets CIM (Common Information Model) implémentées dans Windows Server 2012

Nouveautés dans DNS
Dans les réseaux TCP/IP, les services DNS (Domain Name System) inclus dans Windows Server 2012/2012R2 et Windows 8 permettent de nommer les ordinateurs et les services réseau. L’attribution de noms DNS permet de rechercher les ordinateurs et les services au moyen de noms conviviaux. Des améliorations ont été faites sur la partie Serveur et Client.

  • Serveur : prise en charge étendue des extensions de sécurité DNS (DNSSEC) notamment sur NSEC3, RSA/SHA-2 et le renouvellement automatisé d’une ancre d’approbation selon la norme RFC 5011 ; et l’amélioration de la configuration ainsi que la gestion des DNS avec PowerShell
  • Client : nouvelles fonctionnalités sur la gestion des requêtes LLMNR (Link-Local Multicast Name Resolution) et NETBIOS (Network Basic Input/Output System) 

Nouveautés dans la mise à jour adaptée aux clusters
Les clusters de basculement offrent une haute disponibilité et une extensibilité à de nombreuses charges de travail des serveurs. Cela comprend un stockage du partage de fichiers pour des applications serveur telles que Hyper-V et Microsoft SQL Server, et des applications « serveur » exécutées sur des serveurs physiques ou virtuels.

Dans un cluster de basculement, en cas de défaillance d’un ou de plusieurs serveurs en cluster, appelés « nœuds », d’autres nœuds prennent le relais pour fournir les services requis. Ce processus s’appelle « basculement ». Appelés précédemment « applications et services en cluster », les rôles en cluster sont désormais surveillés de manière proactive pour vérifier qu’ils fonctionnent correctement afin qu’ils sont redémarrés ou déplacés vers un autre nœud dans le cas contraire.

Les clusters de basculement offrent également la fonctionnalité de volume partagé de cluster (Cluster Shared Volume) qui permet d’accéder à un stockage partagé à partir de tous les nœuds d’un cluster, permettant ainsi une haute disponibilité de l’infrastructure.

Dans Windows Server 2012, il y a eu certaines nouveautés permettant à Microsoft de rattraper un certain retard par rapport au marché, et de nombreuses autres fonctionnalités sont apparues dans la version 2012R2. Voici les annoncés dans Windows Server 2012 :

  • Gestion des clusters à grande échelle à l’aide du Gestionnaire de serveur et du Gestionnaire du cluster de basculement : Fournit des outils d’interface utilisateur graphique pour simplifier la gestion et le fonctionnement des clusters à grande échelle
  • Gestion et mobilité des ordinateurs virtuels en cluster et d’autres rôles en cluster : Permet d’allouer des ressources de cluster à des machines virtuelles en cluster et d’autres rôles en cluster
  • Prise en charge des serveurs de fichiers avec montée en puissance parallèle : Fournit un stockage des volumes partagés de cluster et s’intègre aux fonctionnalités des services de fichiers pour prendre en charge le stockage évolutif et disponible en continu pour les applications
  • Mise à jour adaptée aux clusters : Applique des mises à jour logicielles sur les nœuds de cluster tout en maintenant la disponibilité
  • Contrôle et gestion des applications des ordinateurs virtuels : Étend le contrôle des machines virtuelles en cluster aux applications exécutées dans les machines virtuelles en cluster
  • Intégration au Planificateur de tâches : Intègre la mise en cluster avec basculement à d’autres fonctionnalités de serveur

Nouveautés du Gestionnaire de ressources du serveur de fichiers
Le Gestionnaire de ressources du serveur de fichiers fournit un ensemble de fonctionnalités qui vous permettent de gérer et de classer des données stockées sur des serveurs de fichiers en gérant entre autre les tâches, les quotas, les filtrages, les rapports et la classification. Les nouveautés apparues dans Windows Server 2012 sont :

  • Le Contrôle d’accès Dynamique qui utilise l’infrastructure de classification des fichiers pour faciliter le contrôle et les audits en centralisant l’accès aux fichiers sur les serveurs de fichiers.
  • La Classification Manuelle permet aux utilisateurs de classer manuellement des fichiers et des dossiers sans devoir créer des règles de classification automatiques
  • L’Assistance en cas d’accès refusé permet de personnaliser le message d’erreur d’accès refusé dans Windows 8 qui s’affiche lorsque les utilisateurs tentent d’accéder à un fichier ou à un dossier auquel ils n’ont pas accès.

Nouveautés dans Group Policy
La stratégie de groupe est une infrastructure qui vous permet de spécifier des configurations gérées pour des utilisateurs et des ordinateurs par le biais de paramètres de stratégie de groupe et de préférences de stratégie de groupe. Les nouveautés apportées sont les suivantes :

  • Remote Group Policy Update
  • Group Policy infrastructure status
  • Local Group Policy support for Windows RT
  • Fast Startup
  • New Group Policy starter GPOs
  • Group Policy settings in Internet Explorer 10
  • Group Policy Preferences for Internet Explorer 10

Nouveautés dans Hyper-V
Le rôle Hyper-V vous permet de créer et de gérer un environnement informatique virtualisé à l’aide de la technologie de virtualisation intégrée à Windows Server 2012. L’hyperviseur de Microsoft est apparu dans Windows Server 2008 mais a commencé à être sérieusement utilisable à partir de sa troisième version présente dans Windows Server 2012R2. Hyper-V virtualise le matériel présent dans un serveur pour fournir un environnement dans lequel il est possible d’exécuter plusieurs systèmes d’exploitation en même temps, appelé « Invité » (guest), sur un seul serveur physique, appelé « hôte » (host). Les nouveautés apportées dans Hyper-V v2 présent dans Windows Server 2012 sont :

  • Module Hyper-V pour Windows PowerShell
  • Réplication Hyper-V
  • Contrôle des ressources
  • Autorisation simplifiée
  • SR-IOV
  • Migration du stockage
  • Stockage sur des partages de fichiers SMB 3.0
  • Fibre Channel virtuel
  • NUMA virtuel

Tous ces termes seront développés dans une partie dédiée à Hyper-V et la virtualisation.

Nouveautés dans IPAM
La gestion des adresses IP (IPAM) est une fonctionnalité entièrement nouvelle dans Windows Server 2012 qui fournit des capacités d’administration et d’analyse hautement personnalisables pour l’infrastructure des adresses IP sur un réseau d’entreprise. Elle permet la découverte, l’analyse, l’audit et la gestion de l’espace d’adressage IP utilisé sur un réseau d’entreprise. IPAM permet d’administrer et de surveiller les serveurs exécutant le protocole DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol) et le service DNS (Domain Name Service). La fonctionnalité IPAM n’était pas disponible dans les versions antérieures de Windows Server.

Nouveautés de l’authentification Kerberos
Les systèmes d’exploitation Windows Server implémentent le protocole d’authentification Kerberos version 5 et des extensions pour l’authentification des clés publiques et par mot de passe. Le client d’authentification Kerberos est implémenté en tant que fournisseur SSP (Security Support Provider), qui est accessible par le biais de l’interface SSPI (Security Support Provider Interface). L’authentification utilisateur initiale est intégrée à l’architecture à authentification unique du service Winlogon.

Le centre de distribution de clés Kerberos est intégré au contrôleur de domaine avec d’autres services de sécurité dans Windows Server. Le centre de distribution de clés Kerberos utilise les services de domaine Active Directory (AD DS) du domaine en tant que base de données de son compte de sécurité. Les services AD DS sont requis pour les implémentations Kerberos par défaut au sein du domaine ou de la forêt.

Dans Windows Server 2012 et Windows 8, l’authentification Kerberos peut être utilisée pour résoudre les problèmes de manque de connectivité au contrôleur de domaine en dehors du pare-feu d’entreprise. Pour ce faire, un proxy est fourni pour l’authentification Kerberos et les messages de modification de mot de passe pour les utilisateurs qui demandent à accéder au domaine via DirectAccess ou les services Bureau à distance.

Nouveautés des comptes de service administrés
Les comptes de service administrés autonomes, qui ont été introduits dans Windows Server 2008 R2 et Windows 7, sont des comptes de domaine administrés qui fournissent une gestion automatique des mots de passe et une gestion simplifiée du nom de principal du service, ainsi que la délégation de ces fonctionnalités de gestion à d’autres administrateurs.

Nouveautés dans la mise en réseau
De nombreuses technologies réseaux sont déjà présentes et ont été améliorées dans Windows Server 2012 en même temps que la sortie de toutes nouvelles fonctionnalités :

  • Accès câblé et sans fil authentifié 802.1X : La méthode EAP-TTLS est nouvelle dans Windows Server 2012 et Windows 8 et elle n’est pas disponible dans les autres versions de Windows Server.
  • Branch Cache : technologie optimisant de la bande passante des réseaux étendus (WAN), incluse dans certaines éditions des systèmes d’exploitation Windows Server 2012 et Windows 8
  • Data Center Bridging : instaure une allocation de bande passante basée sur le matériel à un type spécifique de trafic et améliore la fiabilité du transport Ethernet en utilisant un contrôle de flux basé sur les priorités.
  • Virtualisation de réseau Hyper-V : assure une virtualisation de réseau basée sur des stratégies et contrôlée par logiciel qui réduit les charges de gestion
  • Commutateur virtuel Hyper-V : Le commutateur virtuel Hyper-V est un commutateur réseau de couche 2 qui offre des fonctionnalités gérées par programme et extensibles pour connecter des machines virtuelles au réseau physique. Le commutateur virtuel Hyper-V assure l’application de la stratégie de sécurité, d’isolement et des niveaux de service.
  • Equilibrage de charge réseau : Appelé Network Load Balancing en anglais, la fonctionnalité d’équilibrage de la charge réseau répartit le trafic entre plusieurs serveurs à l’aide du protocole réseau TCP/IP
  • Qualité de Service (QoS) : permet de mesurer la bande passante, de détecter les modifications de l’état du réseau, de hiérarchiser ou de limiter le trafic.
  • DirectAccess et RRAS : DirectAccess et le service de rôle RRAS ont été introduits dans Windows Server 2008R2 et unifié en un seul rôle dans 2012. Il permet d’administrer, de configurer et de surveiller les services d’accès à distance DirectAccess et VPN de manière centralisée.

Nouveautés des services Bureau à distance
Le rôle serveur des services Bureau à distance dans Windows Server 2012 fournit des technologies qui permettent aux utilisateurs de se connecter à des Bureaux virtuels (Virtual Desktop Infrastructure), à des programmes RemoteApp et à des Bureaux basés sur des sessions (RDS – Remote Desktop Service).

Avec les services Bureau à distance, les utilisateurs peuvent accéder à des connexions ou des postes de travail virtuels à distance à partir d’un réseau d’entreprise local ou Internet via VPN (recommandé). Les services ont été extrêmement améliorés dans Windows Server 2012 permettant des scenarii complexes à moindre coût. Les améliorations portent sur :

  • Déploiement d’infrastructure VDI
  • Déploiement de virtualisation de session
  • Publication de ressources centralisée
  • Expérience utilisateur améliorée avec le protocole RDP (Remote Desktop Protocol)

Nouveautés de l’audit de sécurité
L’audit de sécurité est l’un des outils les plus puissants de gestion de la sécurité d’une entreprise. L’un des objectifs clés des audits de sécurité est de vérifier la conformité aux normes. Windows Server 2012 permet de créer des stratégies d’audit basées sur des expressions et à l’aide de propriétés de ressources afin d’améliorer les événements d’accès aux données existants en journalisant des informations complémentaires relatives aux revendications de l’utilisateur, de l’ordinateur et des ressources. Ces événements sont générés par serveur. Le composant de System Center 2012, appelé System Center Operations Manager, permettra de regrouper tous les évènements générés en une seule vue. Les modifications apportées à l’audit de sécurité sont :

  • Stratégies d’audit basées sur des expressions
  • Audit d’accès aux fichiers
  • Audit d’ouverture de session utilisateur
  • Audit de nouveaux types d’objets à sécuriser
  • Audit de périphérique de stockages amovibles

Nouveautés du Gestionnaire de serveur
Le Gestionnaire de serveur de Windows Server 2012 permet aux administrateurs de gérer plusieurs serveurs distants qui exécutent Windows Server 2012, Windows Server 2008 R2, Windows Server 2008 ou Windows Server 2003. De nombreuses fonctionnalités ont été héritées de System Center Essentials 2010 permettant d’obtenir une vue globale de son environnement, aussi bien physique que virtuel, et de déployer ses serveurs, ses rôles et ses services, sans coût additionnel et en toute simplicité.

Nouveautés en matière de cartes à puce
Les cartes à puce et leurs codes confidentiels associés constituent un mode d’authentification à deux facteurs populaire, fiable et rentable. Avec les contrôles appropriés en place, l’utilisateur doit disposer de la carte à puce et du code confidentiel pour accéder aux ressources réseau.

Ces technologies s’avèrent particulièrement efficaces pour contrôler la sécurité lors de l’authentification d’un utilisateur accédant à partir d’un appareil distant, lors de signature de document électronique ou encore dans les cas nécessitant un cryptage de données sensibles. Voici les fonctionnalités ajoutées et modifies dans Windows Server 2012, Windows 8 et Windows RT :

  • Cartes à puce virtuelles
  • Modifications apportées à l’expérience de connexion par carte à puce
  • Comportement de démarrage et d’arrêt du service de carte à puce
  • Transactions avec les cartes à puce
  • Prise en charge des cartes à puce dans Windows RT
  • Prise en charge des cartes à puce dans les applications Windows 8

Nouveautés de TLS/SSL (SSP Schannel)
Schannel est un fournisseur SSP (Security Support Provider) qui implémente les protocoles d’authentification standard Internet SSL (Secure Sockets Layer) et TLS (Transport Layer Security). L’interface SSPI (Security Support Provider Interface) est une API utilisée par les systèmes Windows pour exécuter des fonctions relatives à la sécurité, dont l’authentification.

Windows Server 2012 prend en charge TLS pour les extensions SNI (System Name Indicator), qui permet à une machine cliente d’informer le domaine cible en amont du protocole afin de sélectionner correctement le certificat approprié; et le protocole DTLS (Datagram Transport Layer Security) 1.0 qui a été ajouté au fournisseur SSP Schannel, qui assure la confidentialité des communications pour les protocoles de datagrammes.

Nouveautés des services de déploiement Windows 
Les services de déploiement Windows (WDS) représentent un rôle serveur qui vous permet de déployer à distance des systèmes d’exploitation Windows. Vous pouvez utiliser ce rôle pour configurer de nouveaux ordinateurs à l’aide d’une installation réseau. Les fonctionnalités suivantes ont été améliorées ou ajoutées :

  • Prise en charge des architectures ARM
  • Infrastructure WDS pour les déploiements personnalisés
  • Extension des possibilités de la console de gestion WDS
  • Mise à disposition d’un client autonome (WDSclient.exe) pouvant des requêtes d’approvisionnement en pilotes dynamiques (DDP, Dynamic Driver Provisioning), des requêtes d’application VHD directes et des requêtes de métadonnées.
  • Suppression de la dépendance à l’Active Directory grâce au mode serveur autonome
  • Améliorations DDP offrant un contrôle accru de l’approvisionnement en pilotes des ordinateurs clients notamment sur la prise en charge de matériel, d’image, de groupes de périphériques ou l’évitement de publication de packages de pilotes en double
  • La modélisation du processus de déploiement d’un ordinateur et la vérification des choix en terme d’images de démarrage, images d’installation et groupes de pilotes, offerts à partir du serveur.
  •  Amélioration des performances du service TFTP (Trivial File Transfer Protocol) pour télécharger les fichiers nécessaires pour effectuer un démarrage réseau à l’aide de l’environnement PXE (Pre-Boot Execution Environment)

Nouveautés de Windows PowerShell 3.0
Windows PowerShell 3.0 inclue de nombreuses nouvelles fonctionnalités et améliorations dans le domaine des scripts et de l’automatisation :

  • New features in Windows PowerShell Workflow
  • Windows PowerShell Web Access
  • New features in Windows PowerShell Integrated Scripting Environment (ISE)
  • Support for Microsoft .NET Framework 4.0
  • Support for Windows Preinstallation Environment
  • Disconnected Sessions
  • Robust Session Connectivity
  • Updatable Help System
  • Enhanced Online Help
  • CIM integration
  • Session Configuration Files
  • Scheduled Jobs and Task Scheduler Integration
  • Windows PowerShell Language Enhancements
  • New features in Windows PowerShell
  • Improvements to Existing Core Cmdlets and Providers
  • Remote module import and discovery
  • Enhanced Tab Completion
  • Module Auto-Loading
  • Module Experience Improvements
  • Simplified Command Discovery
  • Improved Logging, Diagnostics, and Group Policy Support
  • Formatting and Output Improvements
  • Enhanced Console Host Experience
  • New Cmdlet and Hosting APIs
  • Performance Improvements
  • RunAs and Shared Host Support
  • Special Character Handling Improvements

Celles-ci facilitent et accélèrent les processus de script et de débogage, l’aide actualisable, l’accès Web Windows PowerShell, ainsi que plus de 2 200 nouvelles applets de commande et fonctions. PowerShell permet notamment de réaliser des actions non présentes à partir des interfaces graphiques mais qui sont possibles.


En Conclusion

En quelques mots, Windows Server 2012 est un concentré de possibilités ! Les éditions recommandées pour sécuriser les investissements sont les éditions « Standard » et « Datacenter » et permettront aux organisations de bien préparer le remplacement de leurs Windows Server 2003/2003R2 :

  • Consolider et/ou virtualisation leurs anciennes infrastructures traditionnelles avec plus de facilité grâce à un licensing identique à celui des outils de management System Center 2012R2
  • Obtenir gratuitement l’hyperviseur Hyper-V v2
  • Gérer leurs serveurs à partir d’une seule console de gestion intégrée dans Windows Server 2012
  • Installer cette console de gestion sur un PC équipé de Windows 8 grâce aux outils RSAT – Remote Server Admistration Tool
  • Ouvrir la voie à toutes leurs applications, qu’elles soient sur site (on-premise) et/ou dans le Cloud (off-premise) en utilisant les mêmes outils de développement pour leurs environnements clients / serveurs
  • Permettre un accès flexible et sécurisé aux données par leurs utilisateurs, que ce soit au sein de leurs locaux ou en dehors, grâce à des technologies comme Direct Access (VPN intégré) et Branch Cache
  • Acquérir un premier serveur évolutif, même vers le Cloud !
  • Prévoir des plans de reprise d’activité à moindre coût grâce aux Réplicas et à Microsoft Azure
  • S’affranchir d’investissements lourds pour la mise en virtualisation de leur environnement Windows Server 2003/2003R2 et/ou Linux
  • Trouver une alternative à VMware pour celles qui le souhaitent, s’en perdre leur investissement sur les solutions Veeam le cas échéant.

Dans la version Windows Server 2012R2, Microsoft a injecté de nombreuses améliorations et de nouvelles fonctionnalités permettant des possibilités de déploiement diverses, abordables et évolutives.

Disponible dans l'iVstore !

Cet article, ainsi que tous ceux de la plateforme Knowledge Management, sont disponibles en téléchargement dans l’iVstore ! iVstore_V1

Pour y accéder, cliquer sur iVstore – iVee

Vers la technique et au delà !

Découvrez les ressources techniques de l’iVlibrary !

iVlibrary est proposée en partenariat avec ENI Editions et contient tous leurs livres numériques ainsi que leurs vidéos thématiques.

iVLibrary_V1-01

Pour y accéder, cliquer sur iVlibrary