Comment qualifier un projet SQL Server 2012 & 2014 ?

1148

Toutes les personnes qui ont un intérêt pour les solutions de Business Intelligence seront intéressées par le produit SQL Server de Microsoft. En effet, d’après le Gartner, le marché de la Business Intelligence (BI) et de l’Analytics, composé de plates-formes de BI, des suites de gestion de la performance d’entreprise (CPM – Corporate Performance Management), des applications analytiques et des analyses avancées, ont totalisé 14,4 milliards de dollars en 2013, soit une augmentation de 8% depuis 2012 (soit un total des recettes de 13,3 milliards de dollars).

Bien que SAP soit une fois de plus à la première place avec un revenu nettement plus élevé que n’importe quel autre fournisseur avec 3,1 milliards de dollars et 21,3% du marché (+5,3% depuis 2012), la plus forte croissance des 5 meilleurs fournisseurs en 2013 parmi IBM, Microsoft, Oracle, SAP, et SAS Institute, est décernée à Microsoft avec des revenus en hausse de 15,9% par rapport à 2012, atteignant ainsi les 1,4 milliards de dollars.

Cette croissance est due par une forte demande dans les segments des outils d’analyses avancées (Advanced Analytics +12,5% entre 2012 et 2013) et les plateforme de Business Intelligence (BI Platform +8,8% entre 2012 et 2013) représentant à eux seul 67% des parts de marchés en 2013. Deux segments où Microsoft gagnent du terrain face à ses concurrents et notamment sur le marche du SMB grâce à des solutions comme Office 365, Power BI, Power Query, Power Pivot, Power View, Power MAP, Windows Azure ingrédients de ce que Microsoft nomme la « Self-Service Business Intelligence » dans lequel SQL Server joue un rôle primordial.

SQL Server étant un élément essentiel dans la mise en place de solution « Self-Service Business Intelligence » Microsoft, nous allons donc évoquer les questions essentielles à se poser permettent d’obtenir les informations indispensable pour obtenir un devis et passer une commande en bonne et due forme pour SQL Server 2012 mais également 2014. Pour cela, obtenir les réponses aux questions suivantes est essentiel :

Tout d’abord, il faut se poser 3 questions générales pour faire une première évaluation du licensing adéquat entre « Per Core » et « Server+CAL » :

  • Combien y a-t-il de bases SQL ?
  • Combien d’utilisateurs et/ou de périphériques ?
  • Combien d’utilisateurs et/ou périphériques accèdent à combien de bases SQL ?

Ensuite, il faut se poser les questions suivantes pour déterminer le(s) édition(s) nécessaire(s) entre les éditions SQL Server « Standard », « Business Intelligence » et « Enterprise » ainsi que la nécessité de la Software Assurance, qui devient quasi incontournable pour déployer SQL Server depuis la version 2012 :

  • Les bases SQL sont-elles physiques ou/et virtuelles ?
  • Seront-elles déployées à pour utiliser des fonctionnalités avancées ? (Data Management; Self Service BI; Advanced Securtity; Data Wharehousing,  AlwaysOn HA)
  • Combien de CPUs avez-vous prévu par machines physiques et/ou virtuelles ?
  • Combien de coeurs auront-ils ?
  • Un cluster SQL est-il prévu ?
  • Si oui, de quel type (Actif/Actif ; Actif/Passif; Geocluster; Cluster)
  • Combien de sites seront concernés ?

Bien entendu, ces questions ne sont pas exhaustives pour un projet SQL Server ou de Business Intelligence mais vous pourrez déjà vous faire une idée plus précise des licences nécessaires dans 80% des cas.

Pour en savoir plus sur les licences SQL Server 2012 & 2014, rendez-vous dans le « Guide Licensing »